Puissance officielle en CLM de Flecha et Tosatto au Mont St Michel

2 puissances sont publiées sur le CLM du Mont St Michel : 33 km avec un départ à 88 m d'altitude et une arrivé à 6 m, donc un dénivelé dans l'ensemble négatif de 82 m. Mais il y a tout de même 66 m de dénivelé positif cumulé sur le parcours. Et oui, les petites cotes étaient présentent sur le parcours.

Celle de Juan Antonio Flecha qui réalise le 46ème temps de 39'40" et developpe une puissance de 391 watt, soit du 49.91 km/h de moyenne. (3)

 

Celle de Matteo Tosatto qui réalise le 71eme temps en 40'16" et développe une puissance moyenne de  403 watt, soit du 49.19 kmh (2)

 

Le meilleur temps est de 36'29" pour Tony Martin, à une vitesse de 54.24 km/h. Mais pour ce qui est de la puissance ?

Je vais tenter de vous donner une estimation. Mais la marge d'erreur sera de + ou - 15 watt à mon avis.

Pourquoi Tosatto à t'il développer 403 watt en roulant un peu moins vite que Flecha qui lui n'aura eu besoin que de 391 watt ? Probablement en raison d'une différence de coefficient de traînée aérodynamique. Ces 2 coureurs font la même taille : 1m81, mais Tosatto est annoncé plus lourd de 2 ou 3 kilos selon les différentes sources 74 kilos contre 71 pour Flecha. Ce qui implique probablement de par le volume totale une plus grande surface frontal en position sur le vélo. De plus, pour gravir les cotes, il aura fallu, un peu plus de watt pour Tossato que pour Flecha. Quant aux descente, les 3 kilos d'écart n'implique pas autant de différence qu'en cote, car au delà de 60 km/h, le poids a peu d'incidence sur votre vitesse en descente.(1)

Quant à Tony Martin est annoncé à 75 kilos.

En créant une modélisation, de quelles puissances auraient eut besoin Flecha et Tosatto pour faire aussi bien que Tony Martin ?

Pour Flecha, il lui aurait fallu produire 503 watt pendant 36'30" avec un SCX de 0.235 (0.25 si pas de vent de dos). Pour Tosatto, c'est 533 watt qu'il aurait fallut avec un SCX de  0.25 (0.27 si pas de vent de dos)

Puissance nécessaire pour Tosatto pour espérer gagner le CLM.... en jouant sur les paramètres de résistance de l'air, de roulement, on peut espérer descendre à moins de 500 watt, mais il faudra de toute façon une puissance colossale à Tosatto pour rouler à cette vitesse 

Et si Tony Martin disposait d'un super SCX, de l'ordre de 0.2 contre 0.25 pour Tossato, alors il lui aurait seulement fallu 434 watt pour rouler à cette vitesse de 54 km/h. Soit en valeur étalon 400 watt pendant 36'. Sincèrement, je ne pense pas que Tony Martin puisse développer 500 watt pendant 36', c'est impossible, même avec les méthodes de dopages le plus sophistiquées.

Cette petite analyse ne permet pas de dire si les performances sont surhumaines, mais par contre, elle montre clairement l'importance primordiale de la traînée aérodynamique.

En revanche, je pense que Christopher Froome n'a pas un meilleur SCX que Contador, Valverde ou JC Perraud qui se retrouve pourtant relégué à plus de 2' de Froome. En effet, Christopher Froome mesure 1m86 pour 68 kilos, même avec une super position, le meilleur matériel, il n'est pas raisonnable de dire que son SCX est meilleur que des athlètes de 1m78 pour 61 à 63 kilos.

Froome est une jambe au dessus, sauf défaillance, ou boostage des moteurs espagnols, il ne peut pas être battu. Tant qu'il gardera son niveau actuel, même Contador, Valverde ensemble ne pourront le faire plier...

Enfin, je termine par une remarque, j'avais analysé le fichier puissance publié par Flecha en 2011 sur l'étape Issoire - St Flour au cours de laquelle Voeckler prenait le maillot Jaune (4). Cette année là Flecha était beaucoup plus fort qu'en 2013, il avait été capable de développer  446 watt pendant 20' et 496 pendant 5' en fin d'étape dans la montée de Super Besse. Il avait aussi développé 343 watt de puissance normalisée pendant 5h40. Ces valeurs révèlent une condition physique nettement supérieure au 391 watt pendant 40' du CLM du Mont St Michel cette année.

------------------------------------------

Note :

Le SCx est le coefficient de trainée aérodynamique. S étant la surface frontal, elle est exprimée en m carré, et Cx étant le coefficient aérodynamique lié à la forme de l'objet. En effet, un sphère de 1 m aura une moindre résistance qu'une plaque de tôle ronde de 1 m. La forme de l'objet à une incidence dans la résistance de l'air, d'ou les casques effilé à l'arrière.... mon fils disait à 5 ans "papa, c'est quoi ce casque fusée". Les valeurs sont en générale autour 0.25 dans la formule pour une position CLM. elle peuvent descendre en dessous de 0.2 chez les plus petit gabarit. Miguel Indurain avait été estimé à 0.28 lors de son record de l'heure sur piste, mais il mesure 1m88 pour 78 kilo et n'est pas très souple, pas très bien posé sur son vélo de CLM.

(1) D'une part le résistance de l'air augmente au cube de la vitesse. Une balle de pétanque en acier, lâché du haut de la tour Eiffel mettra autant de temps qu'une balle de pétanque en plastique pour atteindre le sol, en revanche, il faudra plus d'énergie pour monter la boule en acier que pour monter la boule en plastique.

(2) : http://www.srm.de/news/road-cycling/le-tour-de-france-stage-11/

(3) : http://home.trainingpeaks.com/races/2013-tour-de-france/stage/11.aspx

(4) http://quentin-leplat.org/2011/07/11/traverseedelauvergneflechaonlevelecapot/

Permalink to: Puissance officielle en CLM de Flecha et Tosatto au Mont St Michel

Include this: Puissance officielle en CLM de Flecha et Tosatto au Mont St Michel

Comments

  1. Quentin ,je lis avec attention tes commentaires sur les puissances, débat bien agité ces jours-ci. J’apprécie les conclusions non excessive et accusatrices. A propos de simulation sur les CLM, j’avais fait un travail sur des CLM du tour en 1996 et 1997, écrit un logiciel Predivel et publié un article
    http://staps.nantes.free.fr/L3/entrainement/technologies/modelisation_perf_cyclisme.pdf
    Je vais à partir de ce logiciel , refaire des simulations pour tenter de retrouver les puissances développées en CLM avec les infos que j’ai. On pourra échanger sur cela
    Patrick

  2. Bjr,

    Ca n’a pas bcp de sens de comparer la puissance en position de CLM et en ascension (pour le comparo Flécha 2011 / 2013). De même une étape aux avant-postes où l’on vise la gagne vs. un CLM où l’on peut être amené à chercher juste à ne pas perdre trop de temps.
    Pour la position CLM, il est très fréquent que le meilleur ratio W/SCx induise à exprimer de 5 à 10% de puissance en moins qu’en position la plus optimale pour exprimer de la puissance.
    De fait, il est quasiment impossible de trouver un coureur qui pourra exprimer sur 40′ dans sa position CLM sur ± plat une puissance ne serait-ce que proche de celle qu’il pourra exprimer sur 40′ en ascension.

    1. Bonjour

      La comparaison cote et CLM plat est difficile en effet… mais surtout pour des efforts compris entre 1′ et 10′. Au dela de 10′ il est fréquent d’observer qu’un coureur de haut niveau parvient à développer à peu de chose près la même chose en cote qu’en terrain plat. Les pistard sur les record de l’heure sont probablement capable de développer autant, voir plus de puissance qu’en côte.
      Toutes personnes avec un capteur se rend compte qu’en cote, on arrive mieux à faire des interval training qu’en plaine….c’est exact. Mais sur un effort maximale de plus de 10′, l’écart se réduit considérablement, et encore plus sur 1 heure d’effort.
      Et si on compare aussi les puissances normalisées en plaine ou en cote, on peu même obtenir des valeurs identique sur des efforts court.

      Flecha, n’a peut être pas tout mi… mais il n’a pas amusé la galerie à 49.9 de moyenne, et sa FC est un indice, il était très proche de son maxi sur ce genre d’effort. Tout au plus il pouvait gagner 1 minute.
      Lorsque Flecha réalise 446 watt sur 20′ en 2011 ce n’était pas pour jouer la gagne à ce moment là, c’était au début de l’échappée, certes cela roulait vite, mais Flecha pouvait probablement faire encore un peu mieux à ce moment là.

  3. Merci Quentin pour ces chiffres dont l’analyse et les conclusions ne sont pas biaisés de manière à démontrer coûte que coûte d’un tel ou un autre est dopé à l’inverse de Vayer et Porteleau…

    J’approuve ta prudence sur la potentielle marge d’erreur sur coût une erreur sur l’estimation du Cx car elle peut produire une erreur beaucoup plus élevée au final (Cx^2).

    Par contre, les chiffres de Flecha en 2011 ne sont pas pour rassurer 345W sur 6h… 446 sur 20′ en fin d’étape. Ca fait de PMA à 500 – 520W (pff)

    1. Oui, le Flecha 2011 avait fait un sacré numéro, échappée 2 jours de suite dans le massif central, frôlant la victoire d’étape le premier jour, puis renverser par une voiture à 15 km de l’arrivée le second jour. J’espère qu’on aura d’autre fichier de puissance de Flecha.
      Par contre le 446 watt c’était au bout de 40 km, mais il avait probablement un peu de marge, il n’allait pas tout mettre en sachant qu’il restait 170 bornes ce jour là. Cet effort de 20′ c’était après Massiac, au moment ou l’échappée s’est formé avec Casar, Voeckler, Hogerland, Flecha et Sanchez. Ces 5 là sont sortis dans un cotes de 5 km en 2ème catégorie.
      Le 496 watt sur 5′ par contre, c’est en fin d’étape, entre besse et super Besse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>