Dopage nouvelles molécules ?? Le coach est très sceptique.

Vous trouverez en gras mes commentaires à un article qui circule sur le net à propos des nouvelles molécules dopantes.

Le professeur Michel Rieu, conseiller scientifique auprès de l’Agence française de lutte contre le dopage (AFLD), connaît ces nouvelles molécules. Il s’agit d’un dopage d’élite, qui ne peut être utilisé, compte tenu de son prix, que par les très gros poissons. On soupçonne l’utilisation de ces molécules depuis au moins trois ans. Avec elles, on se rapproche du dopage génétique, qui demeure un fantasme. On est là, explique le professeur Rieu, dans le détournement de la pharmacologie intelligente. Il s’agit de de modifier l’expression de gènes par l’injection de molécules. Revue de détail.

Modifier l'expression des gènes est déjà possible sans le recours au médicaments (avec patience, nutrition et des années d'entrainement). Nos gènes ne s'expriment pas tous à leur pleine mesure et vous pouvez disposer de gène non exprimés que votre environnement peu ou non faire exprimer selon le stress qu'il rencontre. (1, 2)

“Le GW1516 a d’ores et déjà été utilisé ou essayé”, dit Michel Rieu.

“Il est utilisé dans le traitement du diabète. Ce produit était très cher mais il est en train de se démocratiser.

Cette molécule va activer indirectement les PPAR-s, une famille de gênes qui vont modifier le métabolisme de la cellule musculaire en l’orientant vers l’oxydation des lipides, de la matière grasse. C’est bon pour les sports d’endurance parce que ça utilise les graisses et ça économise d’autant les glucides.

Il y a deux fournisseurs d’énergie au niveau de la cellule musculaire, les lipides et les glucides. Un peu de glucides stockés sous forme de glycogène, et une grosse quantité de lipides. Le GW1516 permet d’utiliser les lipides et d’économiser le glycogène. Quand on fait son marathon, on va plus facilement métaboliser les lipides qu’on ne le fait d’ordinaire.”

Amusant, Google nous propose les requête très recherché avec le GW156... il y en a qui ont de la suite dans les idées....

Ce médicament est à l'essai depuis 2008, ce n'est pas si récent que cela, mais surtout en lisant le résumé de l'étude et les propos de son auteur, on y apprend que le GW1516 testé chez les souris à raison de 10 mg par jour pendant 1 mois a réduit la quantité d'acides gras dans le sang, mais aussi du glucose. Mais que par contre l'endurance des souris n'était pas meilleure. Il a fallu entraîner ces souris pour qu'elles progressent. (Source). Le GW1516 à ensuite été testé avec l'AICAR. Des souris étaient alimentés avec ce complément d'AICAR et de GW1516 tous les jours. Et cette fois ci, elle purent courir plus longtemps que les autres souris. Plus longtemps.... pas plus vite, et surtout il s'agit de souris sédentaire.  Il est très probable qu'avec entrainement intensif l'effet de ces médicaments s'estompent. Cette configuration n'a pas été testé.

Enfin, j'attire l'attention sur une grande supercherie scientifique, c'est que les études sur les animaux n'ont pas de valeurs comparatives avec l'homme. Exemple : Pour le lapin, animal favori des laboratoires,  l’amanite phalloïde (champignon) constitue un excellent aliment, mais pour l'homme il est mortelle aux doses équivalentes. La morphine apaise et calme la douleur chez l'homme, mais elle se comporte comme un excitant redoutable chez le chat, le chien et les souris. Les amandes douces peuvent tuer un renard, le persil peu tuer un perroquet et notre pénicilline (antibiotique) est mortelle pour le cobaye. L'homme meurt avec 2 grammes de scopolamine, mais le chat et le chien en supporte 10 fois plus.... Ces exemples sont là et rappel que ce qui est valable chez l'animal ne l'est pas chez l'homme. (4)

Le professeur Rieu embraye sur l’Aicar, indissociable de son copain GW1516.

“C’est un simulateur de la protéine kinase qui va mettre en jeu les PPAR-s, surtout si ceux là sont activés en même temps par le GW1516. Là, ça va quasiment vous permettre d’orienter le métabolisme de la cellule de la même manière, mais sans exercice. C’est pour cela qu’on dit de ce produit qu’il permet de s’entraîner dans son lit.”

L'AICAR est un médicament qui existe depuis les années 1980 (3), il était utilisé pour les problèmes d'ischémie cardiaque. Cette molécule à été testé il y a bien longtemps déjà. Actuellement elle est testé dans le cadre du diabète. Dès 2009, une méthode est au point pour détecter dans les urines la prise de ce médicaments, et en janvier 2011, l'AICAR est officiellement interdit. Je fait remarquer qu'une molécule interdite n'est pas forcément efficace, certaines le sont pour dresser des gardes fous, comme ce fut le cas de la caféine à une époque, ou encore du Salbutamol qui est désormais autorisé en inhalation.

Depuis 2009 circule également l’Hématide, une molécule intelligente qui n’est autre qu’une nouvelle forme d’EPO. Sa structure est différente des autres formes d’EPO, mais l’objectif est le même : stimuler la production de globules rouges

“Elle va agir comme l’EPO, sur le même récepteur, pour permettre la production d’érythropoïétine.”

Cette molécule, n'apporte rien de nouveau, c'est une EPO bis finalement, elle sera probablement aussi détectable si elle modifie le passeport sanguins et lors de contrôles urinaires et sanguins. Ce n'est qu'une question de volonté, si l'on veut chercher on trouvera des solutions de contrôle.  Je pense que cet oligo-peptide peut poser des problèmes de dopage si les institutions du cyclisme ne sont pas décidé a la détecter. C'est à mon avis la molécule la plus inquiétante en terme de dopage et modification des performances.

Le S107 est un redoutable antifatigue. Les souris sur lesquelles il a été testé n’en finissaient plus de courir, sans jamais avoir mal aux pattes. Le professeur Rieu explique pourquoi.

“A l’intérieur de la fibre musculaire, il y a un réservoir à calcium et un mécanisme d’engrenage qui permet à la fibre de se contracter. L’activation de la fibre musculaire est liée au va et vient du calcium. Quand la fibre musculaire est excitée, cela déclenche ce va et vient mais avec la fatigue, le récepteur qui permet la sortie du calcium se déstabilise. Le S107 permet de stabiliser ce récepteur. C’est donc un antifatigue, extrêmement puissant semble-t-il.

On sait que ce produit est déjà utilisé depuis environ deux ans. Certains laboratoires le commercialisent sur internet alors qu’il n’y a même pas d’Autorisation de mise sur le marché.”

Peu d'information sur cette molécule qui n'a été testé qu'une seule fois sur des animaux à ma connaissance en association avec un autres activateur (JTV-519). Je reste aussi sceptique qu'avec les autres molécules et pour le moment, aucune preuve de l'efficacité existe chez l'homme déjà entraîné  on a des éléments sur des souris sédentaires.

Ces quatre produits miracles sont autant de mauvaises nouvelles pour le sport. Mais la bonne nouvelle, c’est que les autorités antidopage pensent pouvoir les détecter facilement.

“La recherche de la détection de l’hématide a commencé il y a seulement quelques mois (2008). Elle est opérationnelle. En ce qui concerne leGW1516 et le S107, le laboratoire de Cologne a déjà mis au point les méthodes mais elles ne sont pas encore validées.

L’hématide peut à la limite être détectée par le passeport biologique si elle provoque une forte variation des paramètres sanguins.

Heureusement ce sont des molécules exogènes, c’est leur faiblesse. La difficulté de l’EPO, qui ne sera pas celle de l’hématide, c’est qu’il y a de l’EPO naturelle, comme l’hormone de croissance, et que donc il faut distinguer ce qui est naturel et ce qui vient de l’extérieur. Par contre une molécule qui n’existe pas dans le corps humain, quand on la trouve, pas de problème, c’est forcément qu’elle a été volontairement mise là.”

Pour affirmer qu’un sportif a triché, il faut en être sûr à 100%. C’est là que le décalage se crée entre les tricheurs et les chercheurs, explique Michel Rieu.

“Il y a toute une série de processus qui doivent être menés avant la validation d’un test. On est toujours piégé dans la mesure où on est face à des gens qui n’obéissent à aucune règle. Le décalage est là, pas dans le domaine de la connaissance. Ils sont toujours en arrière de la connaissance, puisqu’ils ils utilisent des systèmes que les chercheurs ont déjà mis en évidence, destinés à la recherche thérapeutique.

Eux détournent. Nous, on doit déjà savoir ce qui a été détourné et après on est empêtré dans des règles, et c’est normal, qui font qu’on met plus de temps pour pouvoir avec certitude démontrer leur utilisation.

C’est le problème du passeport biologique. C’est pour ça qu’il y a et qu’il y aura si peu de condamnations sur la base du passeport, parce qu’on est obligé de prendre de telles précautions qu’il faut vraiment que ce soit caricatural pour qu’on puisse prouver les manipulations. C’est pour cela qu’à mon avis il y en aura de moins en moins, car maintenant ils lissent leur manipulations avec toute une série de méthodologie, notamment les microdoses.”

Sans surprise, Michel Rieu affirme qu’il a connaissance de l’utilisation de ces produits dans deux sports, l’athlétisme et le cyclisme. Mais pour une raison bien précise.

“Ce sont les sports dans lesquels on a le plus d’informateurs. Mais il y a des fédérations sur lesquelles nous n’avons jamais aucune information. Le foot par exemple, là, c’est l’omerta totale, absolue et complète. Je ne vois pas pourquoi il n’y aurait pas de dopage dans ce sport. La technique, et c’est vrai pour tous les sports techniques, ne vaut qu’en fonction de la condition physique.”

A mon sens, la lutte anti-dopage souffre plus d'une grande hypocrisie des institutions sportives, politiques et médiatiques que des innovations pharmaceutiques. Et si vraiment on souhaitait détecter le dopage de manière presque infaillible, on ajouterai un marqueur inerte aux médicaments interdits, de sorte de toujours détecter le médicament. Cette stratégie n'a jamais étudiée, c'est étonnant ?

Au delà du sport, un peu de bon sens

Et dans un second temps, le dopage est une conséquence de notre société dont les fondements sont le principe du capital, de la rente, de la gloire, de la publicité, bref de la base même de nos institutions et modèles de sociétés économiques. J'ose la question hérétique et  philosophique, un homme qui pousse un ballon dans un filet mérite t'il pour cela 1 millions d'euro, a t'il rendu un service concret à l'humanité. Un homme qui battit une maison qui abritera une famille n'a t'il pas plus de mérite que celui qui pousse un ballon dans un filet ?

Ce qu'il faut démystifier , et que je découvre depuis peu c'est que l'industrie pharmaceutique est en rade, elle n'invente plus rien, elle se contente de dégager du rendement en bourse, de satisfaire des actionnaires, de dupliquer des molécules, de déposer des brevets sur des molécules quasi similaire, comme c'est le cas  l'EPO de 2ème, 3ème génération et bientôt l'hématide. Les principes ne bougent plus. La recherche innovatrice prend du temps  et l'industrie doit dégager des profits rapidement, alors les PDG adoptent des stratégies du mêmes niveau que l'obsolescence programmée des objets. Ils font du lobby pour mettre sur le marché des fausses nouvelles molécules qui coûtent 10 fois plus cher que l'ancienne, ils font du lobby pour abaisser les seuil de normalité du cholestérol, de l'hypertension, de l'ostéoporose pour accroître le public visée par le marché. Ou alors ils inventent des maladies comme le syndrome métabolique de la bedaine, la dysphorie menstruelle, l'hyper activité des enfants qui ne se concentre pas etc... bien triste tout cela.

Voilà, j'en ai terminé de mon commentaire. Le dopage suscite autant de mythe qu'il suscite de naïveté. Pourvu que cet ère de saturation en matière d'innovation dopante se poursuivent encore longtemps pour que les espoirs du cyclisme puissent oser vivre leur passion sereinement. Ce qui était impensable en 1990 et jusqu'au début des années 2000.

Références à titre d'exemple :

(1) : http://www.institutdanone.org/objectif-nutrition/nutriments-et-genes/dossier-nutriments-et-genes/

(2) : http://www.iedm.asso.fr/IMG/pdf/Echos_31.pdf

(3) : http://en.wikipedia.org/wiki/AICA_ribonucleotide

(4) : L'expérimentation animale un leurre. Page 120 du livre du docteur Christian Tal Schaller : Vaccins, un génocide planétaire ? Ed Testez

Permalink to: Dopage nouvelles molécules ?? Le coach est très sceptique.

Include this: Dopage nouvelles molécules ?? Le coach est très sceptique.

Comments

  1. “Le capitalisme, qui a encore sorti ces derniers temps quelques centaines de millions de personnes de la misère”.

    J’avoue que j’ai bien rit devant cette phrase, qui est tellement loin de la réalité…

    1. Quand on ne veut pas voir… on ne voit pas! C’est ça l’idéologie.
      Demandez à tous les pays qui se sont débarassés du communisme en Amérique du Sud ou en Afrique, ce qu’ils pensent du capitalisme et du communisme.

      1. Mais bien sur que l’idéologie communiste à conduit à des drames, je ne la défend certainement pas, et le la prône pas non plus. Ces régimes étaient des dictatures communistes, Maintenant que ces pays sont entrée dans le système, ils déchantent très vite avec la pseudo démocratie libérale assise sur le principe de l’argent dette, des capitaux et de la rente. Regardé ce qu’il se passe au Brésil en ce moment, par exemple, et en Grèce, qui n’est pas un pays communiste.

        Moi je vois très bien l’arnaque du communisme, mais aussi celle du capitalisme, du libéralisme internationale qui ne sert que les grandes entreprises et la Banques toute puissante. Aujourd’hui il nous faut réinventer les choses, et cela doit passer par un éveil des consciences, et actuellement, ce qu’il faut comprendre, c’est qu’importe le régime politique, ce qui fait avancer le monde c’est : qui crée la monnaie (Banques privées) et qui gouverne (la banques encore…. abrité derrière les marchés financiers et de nombreux paravent…)

        Documentez vous sérieusement avant de parler de choses que vous n’avez pas approfondie… avec tout le respect que je vous dois bien entendu…

        C’est vous qui semblez idéologique, vous croyez dans le capitalisme, moi je n’y crois pas, ni dans le communismes, ni dans le socialisme, ni dans rien d’ailleurs… je ne fait que constater… il nous faut inventer la vraie démocratie, la véritable économie.

  2. “le dopage est une conséquence de notre société dont les fondements sont le principe du capital, de la rente, de la gloire, de la publicité, bref de la base même de nos institutions et modèles de sociétés économiques”.

    Ça fleure bon son petit collectivisme, ça. Le capitalisme, qui a encore sorti ces derniers temps quelques centaines de millions de personnes de la misère, dans les pays émergeants, n’a pas à son actif les quelques 100 millions de morts, par famine notamment, du communisme. En êtes-vous conscient?

    C’est dommage qu’une vision idéologique vous obscurcisse l’esprit, parce que le reste de vos propos est plutôt intéressant, mais gagnerait cependant à être “épuré” orthographiquement.

    1. Je pense que vous vous tromper, le système capitaliste n’a pas sortie le monde de la misère, c’est ce qu’on voudrait nous faire croire. Seule l’énergie et les cerveaux humains ont permit une immense évolution technologique de nos sociétés. L’argent n’est qu’un moyen de faciliter les échanges, mais en rien il ne permet de faire fonctionner un moteur. Essayer de mettre de l’argent dans votre réservoir. Je vous invite à lire cet article qui démontre que nos institutions économiques sont galvaudé : http://info-resistance.org/2013/05/comprendre-en-10-limpasse-du-capital-et-de-la-banque/

      Enfin, je vous rappel que grâce à ce bon système capitaliste nous avons inventer la bombe atomique, les centrales nucléaires qui explosent, les bombes à uranium enrichie, que les Etats Unis ont pu envahir à tord l’Irak et l’Afghanistan, que nous avons eut 2 grosses guerres mondiales ou les enjeux cachés étaient d’étendre le monopole de sept compagnie pétrolière (voir le documentaire les 7 soeurs d’Eric Laurent). Mais aussi de faire barrage à la montée du front populaire en Europe. (voir le livre d’Annie Lacroix Riz : Le choix de la défaite ou vous découvrirez les preuves que l’historienne dépose : les grandes banques et grandes industries ont comploter pour déclencher la guerre, préférant l’Etat fasciste au front populaire… le tout pour sauver le capital et la banque.
      Je vous rappel, qu’en 2008 lors de la crise, les états du monde ont mis sur la table près de 2000 milliards de dollars en quelques heures pour renflouer les banques. Mais en face, la FAO demande 100 milliard pour résoudre définitivement la famine en installant des moyens d’irrigation, des outils d’agriculture adéquate…. : retenez bien : 2000 milliard pour renflouer les banques : mais rien pour sauver 1 milliard de personnes de la famines. Voilà ce qu’est le beau système monétaire ou Banque et Capital marche main dans la main. Maintenir des pays dans la misère et tenir son gouvernement par la dette pour extraire ses ressources à bas prix installer les ports et routes pour acheminer ce qu’on pille en AFrique, c’est comme cela que marche le monde.

      Enfin, je ne soutiens point le système communiste, qui lui aussi est une escroquerie que j’ai découvert à travers les livres d’Antony Sutton. Vous y découvrirez comme moi que Le Communisme et la Révolution Bolchévique ont été financé et piloter à distance par les Banques de Wall Street. L’impensable ! Et pourtant… c’est un fait jamais contredit, avec les preuves produites par Sutton : Le communisme et le bolchévisme est l’enfant de la city de Wall Street, le libéralisme est aussi son enfant….

      Voilà, je vous laisse approfondir ces sujets troublants qui dépassent le cadre du sport, mais qui une fois compris permettent de mieux comprendre la marche forcée du monde vers ce que certain appel “La gouvernance mondiale par nos institutions économiques”, donc anti démocratique, bref, la dictature financière mondiale.

      Je n’ai point d’idéologie, le monde n’est pas manichéen avec les méchants et le gentils, c’est pour cela que je ne jette pas la pierre au sportifs que je comprend, et préfère montrer ces journalistes et médias empêtrer dans leur contradiction permanente. Quant on se rend compte que les médias sont prisonniers, on peut imaginer ce qu’il en ait sur d’autres sujet.

      1. Jusqu’au premier paragraphe de votre réponse je vous ai suivi, puis au 2° tout s’est effondré… Annie Lacroix Riz est une historienne Communiste, et comme tout les historiens épousants des idéaux extrêmes (le communisme est un extrême politique au même titre que le fascisme et à occasionné autant de misère et de mort que le fascisme), ses thèses sont extrêmement orienté et partiales… C’est un histoire militante et donc propagandiste qu’elle nous sert… Mais comme vous dites le monde n’est pas manichéen, alors n’utilisons pas des thèses d’un extrême pour contredire les thèses de l’autre extrêmes… Je profite de mon post pour vous féliciter pour votre article très éclairant.

        1. Oui, je sais qu’Annie Lacroiz Riz est communiste, mais cela n’empêche pas d’écouter de regarder les preuves qu’elle publie. Elles à fouillé dans les archives, ce qu’elle met en avant n’est pas une question d’idéologie, mais de fait. Avez vous lu le livre ? Moi oui, par curiosité simplement, par par idéologie.
          J’ai d’ailleurs cite Sutton aussi, car lui à été encore plus loin en démontrant que le communisme de Marx jusqu’à la révolution Bolchévique fut piloté à distance par Wall Street.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>