24 H CHRONO

Lundi minuit passé je coupe l'ordinateur après avoir terminé de répondre à quelques messages... un peu contrarié car nous avons appris par la presse que Christel Ferrier Bruneau n'était pas retenue pour les JO... une décéption et une incompréhension. Elle est celle qui a le plus de point UCI donnant à la France 3 places au lieu de 2, elle à rempli les critères de performances établi par la FFC, elle à pu terminer 4ème et 1ere des présélectionnables sur le championnat de France dans un contexte de marquage avec une très belle équipe de Vienne Futuroscope....

Christel s'est aussi lancé cette année sur des courses de très haut niveau à l'étranger cotoyant systématiquement les meilleurs mondiales, aidant sa leader Emma Johansson en sacrifiant parfois ses chances de places d'honneurs sur des coupes du Monde... bref, je suis très déçu et j'espère qu'elle trouvera les ressources pour rebondir sur le Giro qui démarre ce WE dans l'anonymat le plus total en France car les médias n'auront les yeux tournée que sur le Tour de France, c'est tout le mal que je lui souhaite en tout cas histoire de montrer l'illégitimité de son absence au JO.

Je vous invite à lire le communiqué de presse de Christel, il me parait  solide en terme d'argumentation.

Mardi matin : c'est parti pour quelques heures devant le PC à traiter des programmes, des mails, des rapports à rédiger...

12 h : pause rapide pour manger un morceau en 10' et je repart faire de la peinture au Gite, au passage je fait une courte halte à mon jardin pour ramasser les petits pois, tuer l'invasion de doryphore qui me bouffe les patates...

16h30 de retour  à là maison, préparer le repas et divers bricoles pour qu'on puisse décoller en famille sur le critérium Réflexe du Brezet.

Arrivée sur place à 19h30... un dossard, quelques bonjours, quelques discussion avec des cyclistes, échauffement rapide et hop c'est parti pour 66 km de critos sur un circuit de 1,6 km avec 5 virage, dont une épingle pour faire demi tour sur la route. Je n'avais pas courru depuis le 3 juin ou j'étais passé au travers. Je ne m'attendais pas à grand chose, mais j'ai pister pendant 2 tours les coureurs qui sortaient sans les peau rouges avant de me ranger et de ne jamais pouvoir remettre le couvert. J'ai pas mal souffert sur les 10 premiers tours, puis la course s'est faite assez vite avec 4 échappée et une contre attaque... la course était plié, mais cela roulait toujours autant avec ces relance pas facile du tout. Vitesse de pointe 59 km/h sur un parcours plat...

Nicolas Thomasson termine 3ème, la forme est là, il commencent à  nous sortir les grosses performances depuis quelques semaines, derrière Nicos fait 6 avec 120 km dans les jambes le matin, et notre presque vétéran Loic 8ème, bravo à lui, quelle détermination.

C'est le genre de course ou la puissance pédalante est très forte car on a pas mal de roue libre avant les virage et des effort très intense juste après. On peut même voir des puissance pédalantes supérieures à la puissance normalisée sur ce genre de critos, ce qui est très très rare.

Finalement je m'arrête à un tour de l'arrivée pour voir l'arrivée. Je rentre vite à la maison car mon petit bonhomme est fatigué, il dort debout... et je vais le rejoindre sous peu...

RDV pour le Tour que je vais commenter comme chaque année par des articles originales de décryptage des performances brutes des coureurs dé l'élite mondiale... histoire de vérifier qu'on ne titille pas les 400 watt trop souvent dans les cols en fin d'étape... cela aurait l'air louche.

Permalink to: 24 H CHRONO

Include this: 24 H CHRONO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>