Jeannie Longo. L’Equipe publie des mails douteux ?

J'ai appris comme par la presse les démélées de l'affaire Jeannie Longo. On apprend d'abord qu'elle aurait manquée 3 controles inopinés en 18 mois. On aimerait savoir combien de contrôles inopinés ont pu se dérouler comme prévu avec la géo localisation qui consiste pour les athlètes à noter ou il se trouve de 6 h à 23 heure. Y a t'il eu d'autres contrôles ?

Puis mardi, on apprend que son mari aurait acheté de l'EPO en 2007 à un certain Joe Papp, (cycliste américain dealer d'EPO à ses heures perdues). L'équipe publie des copies des emails de l'échange. C'est à partir du site internet www.eposino.com qu'aurait eut lieu le contact et les transation.

Quelques détails me chiffonent :

  • Le site internet en question n'existe plus, ou n'est plus hébergé.
  • Le nom de domaine de ce site internet a été créer pour la 1ere fois le 8 octobre 2008 et le nom de domaine appartient toujours et ce juqu'au 8 oct 2011 à celui qui l'acheté en 2008.
  • Le nom de domaine à été enregistré par le Registar : http://www.above.com/ et ce même registar à attribué une adresse mail qui est eposino.com@privacy.above.com. Or l'adresse mail des docmuments publiée par l'équipe est eposino@cyber-right.net.
  • Quant à l'adresse mail 1traker@gmail.com, comment voulez vous vérifiez à qui elle appartient, c'est impossible sans une procédure judiciaire. L'Equipe n'a aucun moyen de vérifier le propriétaire de l'adresse mail.
  • Le gouvernement américain aurait authentifié les mails... ah, et pensez donc le gouvernenent américain avait aussi authentifier des armes de destructions massives en Irak alors qu'il n'y en avait pas, des fausses fioles d'antrax présenté à l'ONU etc.... et que dit le gouvernement Français, que dit le gouvernement chinois ? ont t'il authentifié les mails ? Ouah, franchement, se fiez sur paroles aux gouvernement Américains ne me suffit pas.
  • Et puis envoyer des mails en sigant de son nom, faire livrer des produits chez sa maman portant le même nom, je trouve ça d'un amateurisme d'enfant pris la main dans le pot de confiture.

 Les médias répètent tous en coeur les mêmes articles à une ou deux tournure de phrase près. Ces derniers ne tentent même pas de comprendre, de prendre du recul...

 

Bref, "il y a quelque chose qui cloche la dedans, j'y retourne immédiatement" (citation de Boris Vian, dans une des ses chansons : La bombe atomique).

On aimerait vraiment que le journal L'Equipe nous explique aussi comment il vérifie ses informations qui semblent tombées du ciel au moment ou on apprend que Jeannie à manqué 3 contrôles inopinés
en 18 mois.

 

C'est vrai qu'elle est incroyable Jeannie, n'oublions pas qu'a l'apogée de sa carrière lorsqu'elle remporta 3 Tour de France Féminin l'EPO n'existait pas et qu'elle survolait les débats. Son niveau de performance dans les années 85 90 était bien supérieur à son niveau actuel.

En 1986, Jeannie Longo réalise 44.770 km dans l'heure sans guidon triathlète, sans EPO, cela n'existait pas à cette époque. Elle réalisera plus tard en 1996 à Mexico en altitude 48.159 en position dite de superman. Entre 1986 et 1996, la différence de performance est facilement imputable à la position aérodynamique et à la densité athmosphérique plus basse à Mexico qu'à Bordeau. Reste à expliqué l'effet de l'age. Là je n'ai pas d'explication ?

En juin 2007,  soit quelques semaines après la dite commande, Jeannie Longo ne remportera pas les titres de championne de France sur route, elle sera 2ème. Etrange non, avec de l'EPO on progresse bien de 10 à 112 % pourtant ?

Le mystère c'est plus sa longévité pour le commun des mortels, mais je croise tous les WE des coureurs de plus de 45 ans dont le niveau ne semble pas s'éteindre. Lundi à Issoire sur le Critérium Didier Brugeron m'a mi à bloc à plus de 45 ans.

La longévité je crois que c'est une grosse question de motivation, de passion, d'hygiène de vie. A propos d'hygiène de vie Jeannie Longo fait figure d'extra terreste d'après les interviews disponibles ici ou là. Difficile de faire mieux d'après ce que j'ai pu lire dans ces livres et ses interviews.

A mes yeux les éléments publiées par l'équipe sont insuffisants. Ce qui est triste c'est que la citadelle médiatique induit un jugement spontannée. En l'espace de quelques heures la presse brûle en haut lieu une personnalité en faisait confiance à son collègue sur la véracité des éléments.

Les cyclistes amateurs, les non cyclistes ont vite fait de justifier des performances qui les dépassent par le dopage. C'est tellement simple de justifier ce qui nous sépare des meilleurs en usant de cet idée que les champions se dopent tous. On se sent moins petit en et on se rassure sur son niveau modeste pour le coup. Il m'est arrivée aussi de me rassurer ainsi quand je voyais certains extraterrestes (Riis, Pantani, Armsrong, Indurain, Ullrich etc...) sur le Tour de France, mais je sais que bien des performances sont possibles sans dopage, y compris au niveau internationale.

Correction à mon article.

Nous sommes 8 mois plus tard, et mon appréciation du cas Longo évolue un peu. De nature sceptique sur les informations de la citadelle médiatique, j'avais plutôt tendance à ne pas prendre au sérieux les informations fournit par l'Equipe dans cette affaire. Mais on découvre aujourd'hui que Mme Longo bénéficie de privilège en terme de surveillance. L'AFLD ne parvient pas la localiser pour les contrôle inopiné.

Avec le recul et essayant de comprendre la femme, je peut comprendre qu'elle fut tenter d'avoir recours à ce remède miracle. Elle avait interrompue sa carrière pour avoir des enfants, cela n'a pas marché, elle à repris le vélo de haut niveau, et le souviens avoir lu un texte ou elle disait ne pas se sentir une femme accomplie. Dans ces conditions, je peux comprendre que pour continuer d'exister la tentation soit forte. Il n'empêche que ses performances sportives avant que l'EPO ne soit mi sur le marché devrait nous faire réfléchir, toute sa carrière ne peut pas reposer sur le mensonge comme on a vite tendance à le faire dans ces cas là. Avant l'ère de l'EPO, le dopage était ridiculement faiblard au regard de ce qui se faisait dans les années 90.

 

 

Lien permettant de constater mes remarques :

http://www.lequipe.fr/Cyclisme/reportage/scan-mails-ciprelli.pdf

http://www.whois.net/whois/eposino.com

Permalink to: Jeannie Longo. L’Equipe publie des mails douteux ?

Include this: Jeannie Longo. L’Equipe publie des mails douteux ?

Comments

  1. Quentin,
    Le site eposino.com est déjà cité en 2006 sur ce forum
    http://www.cyclingforums.com/t/364339/my-latest-private-message
    …et l’adresse mail est tout simplement un mail sécurisé que fournit cyber-right.net
    Il est évident qu’aujourd’hui site et adresses mail ne fonctionnent plus et c’est tout à fait normal.
    Je ne suis pas certain qu’il y ait des doutes à avoir concernant les mails et l’achat…

  2. Bien vue sur le forum !

    Par contre, le site internet ne pouvait pas exister avec ce nom de domaine en 2007, la recherche d’un whois sur un nom de domaine donne la date de création du nom de domaine en octobre 2008. Il
    est impossible que le site web tel qu’il est écrit ai exister avant cette date.

    En revanche, “eposino” est le nom d’un médicament (EPO). Ce nom de produit semble exister depuis longtemps. Il est possible que l’usage du site web  en question dans les signature de mail
    redirige sur un autre nom de domaine très proche.

    Ce qui laisse un autre doute, c’est que pour que l’AFLD lance une enquête il ne faut pas dépasser le délai de prescription de 3 ans. Or nous sommes en dehors de ce délais, de fait il n’est pas
    possible de faire une vraie enquête auprès de l’hébergeur du fournisseur d’adresse mail, sur les comptes en banques, auprès du transporteur UPS etc…

    On restera dans le floue total. Le journal l’Equipe ne risque pas trop d’être ridiculé si leurs sources sont boiteuses puisqu’il n’y aura pas d’enquête.

    On a vue il y a un an les journalistes nous sortir l’histoire du moteur dans le vélo de Cancellara, ce qui n’a jamais été prouvé, et aujourd’hui on sait que c’était un délire de journaliste
    répétant les mêmes choses sans essayer de vérifier et de comprendre les choses.

    Il faudrait aussi approfondir les performances de Jeannie Longo, un sportif utilisant ce genre de dopage change de catégorie.

     

     

     

     

Comments are closed