Boucle de la sioule Trophée Semerap

Une course rondement menée par une équipe comme j'en ai révé depuis 20 ans. Certes il y a eu quelques erreurs, mais par chance, elles n'ont pas eu d'incidence sur la victoire collective. L'année
dernière, il n'y avait que moi et Sébastien pour prendre la bonne échappée, mais cette année, l'équipe espoir à progressé et s'est renforcé. Même des trentenaires reprennent du service pour
participer à la fête.

 

Nous étions 10 coureurs sur le papier capable de rentrer dans les 20 premiers. Le but étant bien sur de gagner la course et pas de placer tous les gars dans les 20. Nous avions donc établie avec
Aurélien Poyet et moi même une stratégie d'équipe. Nous avions reconnue le parcour mercredi, étudié la météo et prévue de faire ce qu'on appelle une bordure. De plus nous avions définis 2 ou 3
coureurs à protéger, les plus en forme et succeptible de gagner sur ce genre de course. (Nico Chadefaux, Armand Geneix).

 

110327_0141.JPGNous avions prévue au km 15 de lancer une bordure vent 3/4 face. Nous avons réussi, bien que cela ne soit pas parfait à lancé en 3
km 12 coureurs dont 7 du VCCA..... Oui 7, purée, cela ne m'étais jamais arrivé encore. Nous avons d'abord eu le soutien
des autres coureurs, mais rapidement ces derniers ont logiquement rechigné à nous relayer, pensez donc, 7 coureurs d'une équipes font péter un peloton de 130 coureurs, ca ne vous motive pas à
collaborer. A partir de ce moment là, nous avons décidé de sacrifier les 4 coureurs les moins fort pour emmener ce groupe le plus loin possible et le mettre à l'abris de la 2ème bordure. Seb
Moro, Manu Rives, Mounir Khalil et moi même, pendant que Boris, Armand et Nico restaient sur la réserve.

Lorsque les 4 chevaux étaient cramés, la bagarre à commencé et à partir de là je n'ai pas beaucoup vue la tête de course car nous n'avons pas pu suivre. Devant, nos 3 coureurs ont fait quelques
gaffes (bouché des trous sur le copains, chutes, mais comme ils étaient vraiment très fort, ils ont pu gagner.

Pendant ce temps, nous nous faisions avalé par la seconde bordure, qui ne roulaient plus vraiment, c'était le cirque et nous avons retrouvé notre Alexandre Join, frais comme un gardon attendant
son heure. Rapidement ce groupe se disloque et nous envoyons Alexandre et Manu dans les petits contre qui s'organise. Mais la course est déjà pliée devant.

 

110327_0328.JPGBilan, Armand gagne, Nico fait 2, Boris 5, Alexandre revenue de la
2ème bordure fait 6, Manu 8 et nous dans les 20 25 environ sans disputer les places d'honneurs. Nous avions déjà assez pourri comme cela la course des contres attaquant pour ne pas en plus aller
leur chipper des places dans le top 20. Mais j'avoue qu'il y a 10 ans de ça, j'aurais chipé les places.... avec l'âge l'apétit de classement s'estompe et le plaisir de partager prend le dessus.

 


Et moi, quelle était ma forme et mes watt.... bin a vrai dire, je n'étais pas dans un bon jour. j'avais certes les
muscles relachés et sans douleur, mais incapable de tenir 350 watt très longtemps à cause d'une douleur du genre sciatique de vieu.... va falloir que je reprennent le streching sérieusement. A la
fin, j'ai bien crue que je n'allais pas pouvoir m'assoir dans ma bagnole tellement j'avais mal.... un petit vieux qu'on aurait dit !

 

Le compteur affichait quand même 306 watt de moyenne pédalante pendant 2h40. (319 lors des 45' du début de l'échappée.) En terme d'intensité, il n'y a pas eu de pic 5 minutes très intense,
seulement 347 watt brute (367 normalisée *) lors du lancement de la bordure.

Lors d'une échappée au long court comme celle là, la puissance a tendance à chuter dans le temps à l'inverse de la semaine denière ou en restant au chaud je parviens à faire les 20 dernières
minutes à plus haute intensité.

 

Sur le plan émotionnel, ce fut sympa, car il y a devant des coureurs que je coach personnellement, des jeunes que j'ai vu au club depuis plusieurs années et que j'ai aidé à progresser. Le tout
avec la présence de coureurs trentenaire encore en forme et doté d'une belle expérience. Armand, à l'arrivée me disait merci, mais en fait, y a pas de quoi, je me suis amusé comme un petit fou,
et sans avoir la pression de jouer la gagne. Depuis 1998 que je suis licenciés au VCCA je n'avais jamais vue une telle équipe, même en 2002 ou nous avions trusté les titres de champion
départemental et régional. Nous sommes le 27 mars, et l'équipe compte déjà 4 victoires en 2ème catégorie dont une sur une épreuve internationale au Tour du Cameroun et 2 top 15 en élite.

En 2002, lorsque je suis devenu agent de développement du VCCA, mon objectif était d'avoir des jeunes, plein de jeunes, c'est que j'ai fait avec l'aide du VCCA et aujourd'hui, dans ce peloton, il
y a des coureurs devant que j'ai vue en minimes, des juniors que j'ai vue en pupilles commencer le vélo avec moi sur les pistes cyclables. Même si j'ai laissé mes fonctions en passant le témoin à
Nicolas en 2010, je suis toujours là sur les encadrements juniors espoirs à prolonger ce travail de sape avec les éducateurs bénévoles depuis 9 ans.

Pour cette année, j'aimerais emmené encore un fois un jeune à sa première victoire main dans la main, je l'ai fait à 4 reprises depuis 2001 et je prend autant de plaisir comme cela qu'a gagner
une course.

Cliquez sur les photos pour agrandir 

110327_0057.JPG  110327_0085.JPG
110327_0173.JPG 110327_0181.JPG 110327_0013.JPG
110327_0026.JPG

Merci à Jean François Claustre pour ces photos.

 

Voir les classements ici :

 

Partager l'article !
 
Boucle de la sioule Trophée Semerap:
Une course rondement menée par une équipe comme j'en ai révé depuis 20 ans. Certes il y a eu quelques e ...

Permalink to: Boucle de la sioule Trophée Semerap

Include this: Boucle de la sioule Trophée Semerap

Comments

  1. J’imagine….. je pensais à toi après la course, je me disais que wiwi aurait adoré être là à faire un bordure…

Comments are closed