Gargarisme intellectuelle à l’OMS…. le sport serait il un drogue !!!

Jean Philippe, (veloruck) m'a déniché une pépite, un article de gargarisme médico sportif.... que même l'OMS a dit que faire du sport c'était une maladie.... Non sans blague.... y parait même que si t'en fait pas beaucoup, t'es peut être atteint de BIGOREXIE.... Ouais ! Et même qu'y ont créer un centre spécial pour les bigorexique à Bordeaux !

raidloire2-600x4001

En gros on nous explique qu'autour de 10 heures par semaine on risque de tomber dans la dépendance et de ne plus pouvoir s'en passer au point de se sentir mal quand on n' pas sa dose.... Parce que y parait même que c'est à cause des endorphines qui sont libérés dans le cerveaux.... un genre de drogue....

Voilà à quoi en est réduit l'OMS, sorte de super ministère du nouvel ordre mondial (non élus au passage et qui se fiche de votre avis), et que des experts ont planchés sur le sujet.... pfffff

Bon, je vais mettre un terme à cette rumeur d'un bloc.

NON LE SPORT N'EST PAS UNE DROGUE ! PAS PLUS QUE DE MANGER OU LE FOU RIRE.

Je m'explique,

Que un : il a visiblement échappé au expert de l'OMS que même l'alcool, le tabac (non raffiné, car dans la cigarettes... des centaines de produits chimique favorise la dépendance dans des proportions non négligeable) et de nombreuses plantes ne peuvent entraîner une dépendance que si le contexte psycho social ou environnemental est favorable. Pour faire simple, une personne qui boit un verre de vin de temps en temps ne devient pas de facto dépendant à l'alcool, idem pour un fumeur de cigare qui une fois par mois sort un cigare de sa belle boite en acajou. Ou encore, dans les tribus d'amazonie, d'amérique du nord et dans bien des contrées reculées de notre planète, de nombreuses plantes sont consommées sans engendrer de dépendance. Pour une raison simple, c'est qu'en l'absence de stress, d'angoisse, de souffrance, la molécule active ne prend pas. Ainsi on observe chez des millions de personnes qu'elles peuvent consommer des molécules qui en théorie se substitue à des molécules naturelles de notre cerveau, et pourtant, ils n'en sont pas dépendant ! Et oui, Alcoolisme  n'est pas du à la seule molécule d'alcool, mais aussi à la souffrance de celui qui en consomme.

Que deux : affirmer que le sportif atteint de bigorexie se sent mal quand il ne peut pas faire de sport c'est une erreur d'interprétation. Bien souvent, le sportif culpabilise de n'avoir pas pu s’entraîner, il avait prévu de faire une grosse sortie d'entrainement, qui pour lui était essentielle en vue de sa compétition la semaine suivante, son grand objectif ! C'est finalement le fait de ne pas pouvoir s’entraîner alors qu'il prépare une compétition qui rend notre athlète mal dans sa peau, râleur, de mauvais poil.  Et si notre champion ne pratique pas la compétition, et qu'il ressent le besoin de faire du sport, parce que cela le détend, parce que cela lui permet de gommer des petites tensions et douleurs ici ou là, il ne s'agit pas d'une dépendance, mais plutôt d'une réponse à une fatigue. Et oui, face à la fatigue, il y a le sommeil, mais pas seulement, l'envie d'effort physique est un message physiologique comme la faim à l'hypoglycémie. L'effort active des voies hormonales, des mécanismes anti inflammatoires, des mécanismes immunitaires, la réparation cellulaire... Le problème c'est plutôt de ne pas ressentir ce besoin d'effort.

Que 3 : Quand à l'idée que les endorphines rendent notre cerveau dépendant.... j'ajoute que manger et se prendre un fou rire peut aboutir à la même chose, et que je sache l'OMS n'a pas encore déclarée que nous sommes tous malade parce qu'on ne peut pas s’empêcher de manger 3 à 4 fois par jour.... A ce compte là il vaudrait mieux crever la dale et ne pas trop rire si on suit les préceptes de l'OMS.

On nous apprend aussi que les personnes les plus concernées par ce terrible fléau sont les culturistes et les sports d'endurance.... Mince alors... il faut quand même rappeler à nos experts que certains culturistes souffrent plutôt d'une pathologie narcissique provoquée par la société moderne de l'apparence physique et marchande véhiculé en grand coup de spots publicitaires de pseudo star en voici en voilà. Ce n'est pas l'effort qui est en cause, mais le monde moderne. Les rêves de minceur chez les femmes empreinte les mêmes voix absurde de l'apparence marchande.

Chez le sportif d'endurance, il a du échapper à nos experts de l'OMS que pour progresser il ne suffit pas de faire 3 petits footing de 45' ou 30' de marche à pied assortie de 15' de ménage par jour.... Il faut s'investir plusieurs heures par semaines et avec de l'intensités, et à mesure des progrès les charges d’entraînements peuvent être importantes. On voudrait comparer le triathlon et le pousse cailloux de joueur de pied. Il est tout à fait normal de rencontrer dans les sports d'endurance des sportifs qui pratiquent plus de 10 heures par semaines.

Et enfin, il est dit selon les experts de l'OMS que : le sportif organise toute sa vie et son agenda autour du sport et que cela implique un retentissement sur la vie familiale et social.... Non, sans rire.... ont ils seulement réfléchit avant d'écrire ça. Parce que sinon il va falloir sérieusement se pencher sur le travail qui nous oblige à nous lever à point d'heure à rentrer à point d'heure, et même parfois à travailler le WE.... et bin non, là çà ne dérange pas l'OMS que les gens s'épuisent la santé au boulot pour un salaire de misère. Bossez avec des heures sups, pas beaucoup de vacances, mais surtout ne faites pas trop de sport... ! Est ce la vision de l'OMS en écrivant ces lignes !

Non sérieusement, moi ce qui m'inquiète c'est de passer plus de 2 heures devant la télé pour regarder des émissions débiles avec des animateurs aussi c...s que leurs pieds, ou encore de voir des journalistes en costumes cravates inviter des intellectuels de pacotilles ou vendus quand ils ne sont pas incompétents ou menteurs... Même dans "C dans l'air de France 5" on y trouve une tripoté de mauvais qui depuis 20 ans se trompent en permanence, mais continue d'être invités  comme si de rien n'était, et à servir leur soupe de morale à deux balles.

Ou alors, je m'étonne que l'OMS ne s'offusque pas plus que cela contre le Coca cola, boisson de m....e dont le Ph est si bas qu'il flirte avec l'acide clhorydrique, qu'il contient un petit peu d'alcool, des extraits de plantes non déterminée, et probablement de de coca(ine). Si si, ce n'est pas une légende... il y a bien des extraits de coca....au vue d'une récente enquête dont voici le documentaire si vous en doutez.

Pour quand le médicament anti sport, anti bigorexie.... mieux même.... pour quand le vaccin anti sport.... car c'est bien connus, ne faites pas trop de sports, vous serez en bien meilleure santé, et alors vous n'aurez pas besoin de médicaments à vie pour le cholestérol, pour le diabète, pour la tension, vous serez plus heureux, donc pas d'antidépresseur à prendre, vous n'aurez pas d'ostéoporose, pas de surpoids et donc pas de médiator ou autre gabegie de ce genre à ingurgiter...  Qui c'est qui ne va pas être content.... les gros labos !!!! Mais au fait, les gros labos... ils ne participent pas aux réflexions de l'OMS j'espère? Et bin si.... ils sont mêmes hyper actifs et finance l'OMS dans des proportions importantes exerçants un pouvoir qui n'est pas dans les mains du petit peuple.

C'était la pensée du soir du coach Velo2max toujours aussi taquin....

Et il reste quelques places sur les stages...Notamment le stage de rando trail avril

Permalink to: Gargarisme intellectuelle à l’OMS…. le sport serait il un drogue !!!

Include this: Gargarisme intellectuelle à l’OMS…. le sport serait il un drogue !!!

Comments

Répondre à Lionel Rosière Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>