Traversée des Alpes, y a t’il des mutants ?

Antoine Vayer est un précurseur en matière d'estimation des puissances dans les cols, et il avait classé les cyclistes par catégorie. Celle des mutant était bien sur celle de coureur capable de titiller les 430 450 watt (6 à 6.5 watt par kilo) en fin d'étape pendant plus de 20 minutes.

En 2011 nous n'avions pas observée beaucoup de mutant, juste un coup d'éclat d'Andy Schleck qui réalisa un raid digne des mutants dans l'Izoard et le Galibier. Pour le reste il fallu monter l'Alpes d'Huez en plus de 41 minutes, ce qui nous ramenait 20 ans en arrière à l'époque du duel Fignon / Lemond qui montaient l'Alpes d'Huez en 42 minutes. Bref, pas de mutant capable de monter en 38, 37 minutes.

Regardons ce que vaut Nibali ? Ce coureur est donné pour 1m79 à 1m81 selon les sources et 61 à 65 kilos selon les sources. Bref, son poids réel reste dure à connaitre. A le voir sur son vélo j'estime ce garçon à 63 kilos, ce qui nous permet d'avoir une moyenne entre les différentes sources disponibles.

Il a monter le col de la Madeleine en 1h06'56 à 322 watt de moyenne, soit 5,1 w/kg ou 357 watt rapporté à un poids étalon de 70 kilos. Jusque là, rien d'extraordinaire.

N'oublions pas 4 détails :

  • le premièr c'est que Nibali à fait cette montée au chaud dans les roues à 22 km/h et qu'a cette vitesse, il économise 10 à 15 watt en restant dans les roues.
  • La seconde c'est que l'altitude moyenne du col est de 1500 m et la pression partiel d'oxygène est plus basse, donc le potentiel aérobie de l'athlète aussi, c'est une loi de la physique incontournable. A 2000 m d'alt le potentiel aérobie perd près de 10 %.
  • la troisième chose à retenir c'est que le début du col se fera à bloc avec une douzaine de minutes autour de 380 watt (6 w/kg).   Pour comparer, Jérémy Roy sur Twitter annonce avoir développé 411 watt (6w/kg) sur les 20 premières minutes et 368 sur l'ensemble de la montée.
  • et pour terminer la température moyenne de l'ascencion était quand même de 29 ° selon les données de son SRM, ce qui rend l'effort très compliqué.

Bref, il n'y a pas de mutant dans ce col, c'est aussi la première montée et les coureurs ne sont pas entamés. Les réserves de glycogène sont presque full power.

Dans le col de la Croix de Fer, Nibali montera à 333 watt, un poil plus vite, mais toujours en restant à l'abris, avec une température plus basse de 3°. Bref, toujours rien à déclarer, si ce n'est que la fatigue ne semble pas se faire sentir après le 1er col.

Dans la montée finale, Nibali sortira 358 watt pendant 45', soit 5,7 watt par kilo ou 397 watt rapporté à poids étalon qu'utilise notre collègue Antoine Vayer, bref, pas de mutant.

Nous avions déjà analysé la puissance de Nibali sur le Tour d'Espagne qu'il remporta. Il était parvenu à développer 347 watt pendant 55' et 364 sur les 19 dernières minutes alors qu'il pédalait entre 2000 et 2400 m d'altitude. Ce sont des 364 watt  en fin d'étape  pendant 19' à haute altitude qui nous avait laissé perplexe. Sinon, les performances de Nibali sont pour le moment du même tonneau que ce qu'il avait réalisé sur le Tour d'Espagne 2010

Sur l'étape du Tour les coureurs de tête ont roulé à 31,37 de moyenne, ce qui était une valeur qu'on ne voyait pas dans les années folles 90-2000. Les coureurs faisait au minimum 33 34 de moyenne, même sur les pires chantiers. Le dernier coureur de l'étape nous a fait un 27.75 km/h de moyenne, ce qui est déjà excellent, et tellement humain, à tel point que bien des amateurs élites pourraient faire mieux en condition course identique.

Revenons sur l'étape de Voeckler. Nous avons la puissance de Jens Voigt qui montera le Grand Colombier à 400 watt pendant 51 minutes. Ce qui représente 5,3 watt par kilo pour un col dont l'altitude moyenne est à 1200 m. Voigt n'aura pas pu suivre le tempo imposé par Scarponi et Voeckler. Mais il rentrera dans la descente. Le duo Scarponi / Voeckler à du développer autour de 5.5 watt par kilo dans cette ascension. Ce qui reste une très grosse performance. Rappelons que Scarponi était sur la liste de l'affaire Puerto qu'il fut déjà suspendu à 2 reprises.

Sur cette étape remporté par Thomas Voeckler, la puissance moyenne brute de Jens Voigt est de 319 watt. Pas mal, ce qui représente 293 watt en puissance étalon 70 kg. Et il ne s'agit que de la puissance brute en tenant compte du roue libre en descente. La puissance normalisée doit attendre 350 watt (322 en watt étalon 70) pendant 4h48 de course. C'est du lourd, mais ce n'est pas encore mutant. Ouf !!!

PS : Vayer considère qu'a 410 watt en fin d'étape dans un col il y a dopage avéré. Fred Grappe met la barre un peu plus haut. Je suis plus proche de la position d'Antoine Vayer sur ce point.

Permalink to: Traversée des Alpes, y a t’il des mutants ?

Include this: Traversée des Alpes, y a t’il des mutants ?

Comments

  1. Très bonne analyse Quentin. Je partage complètement ton point de vue. Pas d’extraterrestres pour l’instant et des moyennes sur la montagne plus que’ raisonnable’. Reste la dernière de mercredi pour voir si les mutants sont resté dans leur labo! Alban

  2. Je ne comprends pas trop comment on peut monter La Madelaine à 22km/h m^me à 63kgs et dans les roues avec seulement 322 watts.

    Je me demande si la pente SRM de nos coureurs n’ont pas été étalonnés à la baisse pour éviter tout soupçon… D’ailleurs pas de télémétrie live cette année.

    1. Bonjour.

      322 watt c’est beaucoup déjà, et à 22 km/h dans les roues c’est 10 à 15 watt d’économisé facilement.

      Pour donner un ordre d’idée j’ai pu monter l’Izoard seul (plus raide que la madeleine) à 14 kmh avec 266 watt pour 69 kilo. Avec 100 watt de plus je monterai à 18 kmh comme les pros.

      Les valeurs de puissances sont facile à contrôler en faisant une évaluation mathématique, et il n’y a pas de doute, les capteurs sont fiables.

      Par contre, il est évident que les chaudières ont pris conscience que la publication de leur puissances peut les confondre. On connait les valeurs physiologiques humaines record qui sont étudié depuis 50 ans. On sait qu’un VO2max de plus de 90 ml/min/kg c’est de la science fiction. La puissance permet d’évaluer le VO2max des athlètes. L’équipe Sly cette année ne publie ces puissances. L’année dernière j’avais été surpris des puissance de Flecha (SKY), ses valeurs étaient surnaturelle à mon sens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>