Bornes à volonté : go

Pour moi, les gros entrainements démarrent et c'est la période de l'année que je préfère. La saison des courses démarre aussi pour de bon puisque je n'ai que 3 courses dans les jambes pour le
moment et pas mal de kilowatt / heure dans les jambes.

 

Ce WE je m'aligne sur une course en catégorie 1.2.3 assez relevé avec une  bonne centaine de coureur et le plateau est plus que relevé. On y trouve des coureurs du CR4C Roanne, de Blois
CaC41, du SCO Dijon et des individualités comme Frédéric Finot qui a passé pas mal d'année chez les pros, et auteur d'e plusieurs Tour de France ou encore Sylvain Georges, Christophe Laborie,
Patrice Notin, Rudy Mollard, Pierre Bonnet et beaucoup d'autres gros générateurs de kilowatt..

 

Je vous laisse découvrir le plateau.....CLIQUEZ ICI  aie aie je risque de ne pas pouvoir faire beaucoup la course !

 

Ce qui m'a fait rire..... en lisant les horaires de départ du CLM c'est de voir que moi je part à 10h50 et que Prédator part à 9h13.... lui qui est si matinal va adorer ce tirage au sort....
j'imagine déjà sa joie en lisant les horaires......

 

Pronostique : Pour le CLM je me fixe de rentrer dans la 1ere moitié ce qui ne sera pas facile du tout. Pour la course en ligne.... bin, j'espère faire mieux que sur le CLM et flirter avec le Top
20.,ou de pouvoir faire la course, de ne pas subir toute la journée les attaques sans pourvoir bouger. Et accessoirement, produire un maximum de kilowatt heure dans la journée et éventuellement
d'aller courir après la course.

http://img.over-blog.com/508x600/3/39/28/92/huriel-2020.jpg

 

En ce qui concerne ma préparation pour les triathlons LD, j'ai prévu cette année d'intégrer 2 entrainement de plus de 10 h en juin et juillet, 9 h de vélo + 1 h de course à pied. L'objectif sera
de préparer l'organisme à faire face à ce genre de dépense énergétique. En 2009 je n'avais pas pousser aussi loin la dépense d'énergie sur une journée et je pense que cela m'a fait défault sur le
marathon ou j'ai sentie que le système d'approvisionnement énergétique tournait au ralentie malgré une certaine lucidité et un ravitaillement pourtant adéquate. De la même manière qu'il ne suffit
pas de rouler des heure pour mobilser les lipides sous cutanés, il ne suffit pas de manger pendant l'effort pour éviter la baisse de régime énergétique. Sur un truc comme Embrun la dépense
énergétique de la journée atteint les 9500 à 1000 kcal + 2000 de métabolisme de base, soit 12000 kcal que l'organisme doit fournir. Et la limite ne me semble d'ordre énergétique, car avec les
réserves de ghycogène, la mobilisation des lipides, les apports énergétique pendant l'effort, on a de quoi produire cette quantité d'énergie. Par contre, les systèmes d'approvionnement et
enzymatiques semble débordé au bout d'un certains moment. Pour moi, au delà de 9 heure d'effort j'étais passé en sous régime, je pouvais manger tout ce que je voulais, et même sans avoir les
jambes détruites j'étais devenu incapable de tenir le 12km/h en courant.

Ce sera la petite nouveauté 2010 dans mon approche de l'Embrunman.

 

Pour le reste je nagerai un peu plus, mais pas de quoi progresser beaucoup, je vise de faire 7 ou 8 minutes de mieux.... je devrais déjà gagner 5 minutes si je ne fait pas l'erreur de l'année
dernière ou j'ai faillit couler sous les tartes de la meute en furrie.

Pour la course à pied, je vais essayer de faire des enchainement plus long de 20 km après grosse sortie vélo, mais à raison d'une fois par mois, il ne faudrait pas que je me désintègre en
courrant. Le reste ce sera des séances de courses à pied de 30 à 45' minutes sans trop taper dedans.

 

Partager l'article !
 
Bornes à volonté : go:
Pour moi, les gros entrainements démarrent et c'est la période de l'année que je préfère. La saison des courses dé ...

Permalink to: Bornes à volonté : go

Include this: Bornes à volonté : go