Comment garder la forme sans faire de compétitions ?

S’entraîner sans objectif ?

En voilà un dilemme, car beaucoup de sportifs lorsqu'ils arrêtent la compétition ont bien du mal à trouver la motivation pour continuer une pratique sportive suffisante pour entretenir leur santé.

En matière de psychologie, il est évident que se fixer des objectifs sur des petites compétitions permet d'avoir une raison qui vous pousse naturellement à enfourcher le vélo ou chausser les baskets. Le rôle de la compétition est important, même primordiale en matière de raison pour accepter les efforts nécessaire à l'entretien d'une bonne santé.

La salle de sport, ne donne pas de bon résultat en matière de santé et de plaisir

D'ailleurs, les sports pratiqués en salle de sport, le fitness, la natation récréative.... sont des activités ou le temps d'engagement des pratiquants est très court. Au bout de 2 ou 3 mois la plupart des personnes inscrites dans des clubs de sport fitness ou santé arrêtent leur activité. Et s'ils ne stoppent pas leur activité, ils se cantonnent à une séance par semaine, ce qui ne sert pratiquement à rien, autant scier du bois ou passer le balai... ce qui vous en conviendrez n'est pas des plus passionnant !

La compétition amateur, est un moteur clef de la santé

Le sport de compétition, ou l'épreuve de masse comme les cyclosportives, les grandes courses à pied, les Ironman rassemblent beaucoup de monde et constitue de véritable moteur qui rendent acceptable les efforts nécessaires à l'entretien de sa santé. Et à la limite, le jeux prend le dessus et on ne s’entraîne pas pour la santé, mais pour le plaisir.

Rappelons, que pour être suffisant en terme de santé la pratique sportive doit être conséquente, un minimum de 4 heures effectives par semaines... il faut enlever les bavardages et le temps perdu au vestiaire.... et encore avec 4 heures par semaine, il faudra de temps en temps intégrer des cycles de 12 heures pour relancer la machinerie cellulaire.

Quant à moi, après une année de disette, une année que j'ai jeté les épingles qui me servait à fixer le dossard, et bien j'arrive à conserver une activités de bases de 4 à 8 heures se sports par semaines. Comme ça, juste pour le plaisir, pour les sensations grisantes de parcourir le décors. L'envie de faire des courses n'est pas revenus, j'ai bel et bien tourner la page de cet engagements maximale accaparants presque tous les instant de la vie. Il me reste en revanche le plaisir de l'effort, ça je ne l'ai pas perdu, j'aime toujours autant faire du vélo et courir. En revanche, je ne m'impose pas d'efforts pousser à l’extrême. Je pousse le moteur et quand cela devient pénible, je lève le pied.

Pour 2014, une idée à germer en moi, celle de participer à des cyclosportives ou des trails, mais sans logique de compétition ou de classement. Et comme le bonheur se partage, et que j'ai toujours adoré l'aspect collectif du cyclisme, j'ai eu cette drôle d'idée.... devenir super équipier pour des clients sur leur épreuve, une sorte de coach de terrain, mais présent sur la course à vos cotés... Pas bête hein ! Une première en France.... 

Avec Philippe nous avons déjà commencé à établir le planning des épreuves que nous feront et ou les frais de déplacement sont neutres.

Alors certes, c'est pas donnée, 99 à 199 €, mais nous serons présent la veille sur certaines épreuves, et ils nous faut payer l'engagement de notre poche et le trajet dans les département limitrophes.

Mais je suis certains que cette nouveauté sera une réussite pour ceux qui oserons investir un peu plus dans l'humain que dans le technologique. Un super équipier c'est le dernier étage de la fusée de la performance. Voilà plus de 20 ans que j'ai enchaîné les courses dans toutes sortes de situation, côtoyé des coureurs dotés d'un génie de la course, les rendant infaillibles pour attraper le bon wagon. Il fallait partager cette expérience, ce savoir qui ne peut pas se transmettre à l'écrit, très peu oralement, mais par le contact direct, le conseil en temps réel.

Alors réserver votre super équipier... car il n'y a qu'une place par épreuve !

Permalink to: Comment garder la forme sans faire de compétitions ?

Include this: Comment garder la forme sans faire de compétitions ?

Comments

  1. personnelement, mon entraineur d athle nous emmenait souvent sur des courses pour passer dans les bons tempo. ca lui permettait effectivement de garder la motivation. un lievre de luxe en somme. mais pour des objectifs de chrono precis sur des courses, c est pas idiot. tellement de personnes ratent leur objectifs en se rendant les choses difficiles le jour j.

Répondre à admin Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>