Résultat du 50 km des domes.

CONTENT à 80 %.... oui les 20% qui reste se sont les 10 derniers kilomètres ou j'ai coincé.

Petit résumé :
KM 1 : en 3'45" pour moi et 3"30" pour Antoine Amiot qui est le favoris de la course, on ne le présente plus, il a déjà gagner 4 fois sur 7 participations. C'est donc parti très vite et je
préfère laisser filer car 17 km/h c'est vraiment trop. Antoine ralentit l'allure assez rapidement, ce qui me permet de recoller au km 8. Du coup nous avons pu bavarder un peu et faire plus ample
connaissance, ce fut un plaisir de courir avec lui et de parler un peu de nos expériences sportives. C'est ca qui est bien en longue distance, on sait que la course ne va de faire au début, alors
on peut discuter en passionner du sport que nous sommes.
Je vais rester avec Antoine jusqu'au 30ème kilomètre que nous passons en 2h. Puis, je doit laisser filer Antoine dans les faux plat descendant, car je sens bien qu'il est plus à l'aise que moi
lorsqu'il s'agit de descendre. Mais je vais garder le contact pendant quasiment 10 km, puisqu'au km il est 40" devant moi.
MAIS, car il y a un MAIS.... entre le 35 km et le 42 il y a quasiment 7 km de descente sur Volvic.... et la je souffre terriblement des jambes, j'ai les muscles perclu de douleur, les
articulations aussi légerement douloureuse.... c'est interminable cette descente. Lorsqu'enfin la descente est finit, j'espère pouvoir relancer l'allure et recoller sur Antoine, mais (oui, c'est
la que le "mais" intervient), j'ai les jambes complètement explosé, je suis incapable de dépasser le 12 km/h, et encore. Je me prend donc 9 min en 8 km sur Antoine et derrière Vivien Bonhoure
revient sur moi tout doucement. Heuresement qu'il n'y avait pas 52 km car ma 2ème place aurait sauté. Je parviens donc à terminé 2ème en 3h25. Je visais 3h20, mais ma défaillance m'a complétement
planté dans mon timing.

Coté souffrance j'étais à 10 sur l'échelle de Richter lol.... le maxi quoi, je courrait mal en essayant de trouver un foulée qui ménage mes jambes... mardi sera une journée très très dure
pour moi.

Les raisons de cette faiblesse sont simple.
Je ne suis pas encore assez solide pour faire ça, et même à l'entrainement je ne parviens pas à dépasser les 60 km par semaine. Antoine à fait 3 semaine à 140 km. Sa préparation est nettement
plus spécifique que la mienne. Je suis bien conscient de ça, mais il faut savoir que les 15 années de vélo on rendu mes muscles peu enclin aux contraction excentrique (résister à l'allongement du
muscle). cela fait seulement 2 ans que je suis passé du 10 au semi, puis au marathon en mars 2008 sur un parcours plat et donc beaucoup moins cassant sur le plan musculaire.

Je vais prendre mon mal en patience, et continuer de travailler dans cette direction, a savoir, me briser les muscles en descentes pour les rendre plus résistant. Mais ce n'est pas quelque chose
que j'aime par contre, alors je ne ferais cela qu'a l'approche de l'objectif, 2 ou 3 mois avant.

Sur le plan énergétique, aucun souci, la fringale était à des années lumières, mais musculairement je ne suis pas encore capable de rester performant sur le 50 km des domes. Une course de 50 km
sans la redescente m'aurait poser moins de souci je pense.

Sur le plan ravitaillement, j'ai consommer 1 litre de boissons énergétique dosé à 50 g le litre, 4 gel énergétique dosé à 20 g de glucide et un peu d'eau, soit 520 kcal. C'est moins que
prévue en fait. Mais j'avais vraiment fait le plein la veille et le matin. La dépense d'énergie sur la course est d'environ 3500 à 3800 kcal.

Ce fut quand même une superbe matinée et je remercie mon GuiGui pour m'avoir ravitailler pendant 50 km. Et aussi sur le plan humain car j'ai apprécié la compagnie d'Antoine pendant un bon bout de
chemin.

Les classements devrait apparaître ici assez rapidement

 

Partager l'article !
 
Résultat du 50 km des domes.:
CONTENT à 80 %.... oui les 20% qui reste se sont les 10 derniers kilomètres ou j'ai coincé.

Petit rés ...

Permalink to: Résultat du 50 km des domes.

Include this: Résultat du 50 km des domes.

Comments

  1. Félicitations Quentin, super perf.

    C’est quand le 10Kms à Issoire ???

    Ca m’intéresserait aussi de battre mon record :-D

  2. Je confirme que ta fin de course était difficile, car pour t’avoir doublé (je précise, je ne faisais que le 3ème relais de 14,5 kms !) à 7 kms de l’arrivée, je comprenais bien que les choses étaient devenues…compliquées pour toi.

    Bravo pour être allé au bout de l’effort, et sauvegardé ta 2ème place car Philippe (pas Vivien) Bonhoure était vraiment revenu fort sur la fin.

    onne récup…

  3. Mais, je dirais qu’il y a du bon à être un peu fou dans sa tête.. il suffit de savoir maitriser sa folie :D

    Tu plafonnes, tu plafonnes, euhh.. je suis obligé de te rappeler pour le coup que tu as battu ton record sur semi de près d’une minute il y a (à peine !) 3 semaines sur un parcours pas très plat !

    Sinon, je serai en principe présent à Issoire pour le 10km, je l’ai fait l’an dernier mais je n’en ai plus un grand souvenir. J’espere pouvoir aussi battre mon record d’il y a 3 semaines (a Lempdes) car je me sens super en forme en ce moment et je compte bien y rester le plus longtemps possible.. meme si je sais que ce sera dur..

    Enfin, je penses donc que l’on se reverra en forme sur cette épreuve.

    A bientot !

    Aurélien.

  4. Bravo pour cette belle course.

    J’espère que la récupération d’une telle course n’est pas trop dure.

  5. je dis : “CHAPEAU !”

    Même si j’aurais prféré te voir en première place a l’arrivée mais bon.. apres avoir lu ton article, je me rend compte que cela aurait été très très difficile.

    Enfin, toujours est-il qu’au départ de la course, lorsque je t’ai vu, je ne pensais pas que tu te serais aligné sur l’epreuve individuelle ! Encore “chapeau ! ”

    Bonne récup et à bientot !

    Aurélien.

Comments are closed